Marché noir

Livre numérique

Barrière, Michèle. Auteur

Edited by Le Livre de Poche

Hiver 1942, le plus rude et le plus désespérant de toute la guerre. Alors que nazis et collabos règnent en maîtres sur Paris et mènent joyeuse vie, comment survivre quand tout manque ? Entre tickets de rationnement, recettes de carence et un peu de marché noir, Adrien Savoisy se débrouille pour nourrir sa famille et quelques amis de la rue Lepic. Pâté de foie sans foie, choucroute de rutabaga, canard aux navets sans canard, les assiettes ne sont guère réjouissantes. Elles le seront encore moins quand il fera l'objet d'un odieux chantage qui les mènera tous au bord de la famine et mettra en danger la vie de certains d'entre eux, juifs et franc-maçons. Comment réagira-t-il ? Suivra-t-il l'exemple des adolescents qu'il a recueillis et qui font partie d'un mouvement de résistance créé par un jeune aveugle ? Le courage serait-il le seul espoir ?Tous les titres de Michèle Barrière sont au Livre de Poche.

Checking copies available...

Obtain item

Checking copies available...
Loading enrichments...

Reader reviews

  • À la recherche des goûts du passé. 4/5

    « Écrire des polars historiques et culinaires, c’est vivre entre son ordinateur et ses plaques de cuisson, la tête dans les textes anciens et les mains dans la pâte à tarte. » Voici les mots de Michèle Barrière, historienne de l’alimentation, romancière et militante environnementaliste, auteure de nombreux romans noirs dont l’intrigue retrace l’histoire et l’évolution des manières de la table et des habitudes alimentaires de chaque époque. Adrien Savoisy, professeur en école d’hôtellerie, habite avec sa femme Thérèse, ses quatre enfants et la bonne Fanette dans un immeuble au 24 rue Lepic à Paris. L’hiver bat son plein et la famine fait rage en février 1942. Au vu de la situation, un système de solidarité se met en place au sein de la communauté de voisins. Les tickets de rationnement ne suffisent plus, et malgré sa créativité en cuisine et son génie dans l’art de faire sans, Adrien doit trouver une solution… Il fait un pacte avec un fermier normand, lui permettant d’organiser une fois par mois un dîner secret. Une petite bulle d’air dans un quotidien si morose et menaçant. L’équilibre est fragilisé le jour où l’on découvre que les jumeaux d’Adrien sont engagés dans la résistance et qu’Adrien est menacé en pleine rue par un individu peu recommandable, un certain Marcel. Mais qui en veut autant à Adrien Savoisy au point de menacer sa famille et ses proches ? Quel lien entretient le petit milieu de l’hôtellerie de luxe et ce fameux Marcel ? Et surtout qui parmi les voisins a trahi la confiance d’Adrien ? À la recherche des goûts du passé, l’auteure rend à la perfection les textures, les odeurs, les goûts… Une écriture qui éveille les sens, tout en relatant avec précisions les anecdotes du quotidien pendant la 2nde Guerre mondiale. Un roman très divertissant, qui se lit facilement et avec beaucoup de plaisir !

    by Mathilde, médiathécaire de l’IF Stuttgart Le 31 March 2020 à 10:40