Nouveautés romans

POLARS

acquisitions récentes

Vos derniers avis

  • Le Ghetto intérieur |

    Le Ghetto intérieur Amigorena, Santiago H.. Auteur

    Un texte poignant 5/5 Le Ghetto intérieur est un roman qu'il est difficile d'oublier... Santiago H. Amigorena décrit avec sensibilité les pensées les plus sombres d'un hom... View more Le Ghetto intérieur est un roman qu'il est difficile d'oublier... Santiago H. Amigorena décrit avec sensibilité les pensées les plus sombres d'un homme condamné à être loin des siens. Vicente Rosenberg, un jeune polonais vivant à Buenos Aires, apprend lentement la violence qui touche sa famille dans le ghetto de Varsovie. Le texte bouleversant donne à comprendre le silence d'un homme qui ne peut aider ses proches et comment l'indicible peut briser une vie petit à petit... Un récit remarquable. Marie, bibliothèque de Leipzig ( Allemagne) View less Marie Ladoue - Le 08 April 2020 à 17:18
    Le pays des autres |

    Le pays des autres Slimani, Leïla. Auteur

    Très belle histoire 4/5 Leila Slimani publie un très bon troisième roman, écrit dans un style limpide et simple. L’autrice parvient à plonger ses lecteurs dans la vie de Mat... View more Leila Slimani publie un très bon troisième roman, écrit dans un style limpide et simple. L’autrice parvient à plonger ses lecteurs dans la vie de Mathilde, une jeune femme alsacienne, qui quitte son village pour le Maroc. Épouser un homme d’une autre culture, vivre loin des siens, rester une femme émancipée, aimer un homme autour de tant de contradictions sont autant de thématiques abordées dans ce texte riche et émouvant. Un roman qui s’engage à raconter l’histoire du Maroc au milieu du XXème siècle mais aussi celle des femmes. Marie –Bibliothèque de Leipzig (Allemagne) View less Marie Ladoue - Le 08 April 2020 à 16:54
    Le Ghetto intérieur |

    Le Ghetto intérieur Amigorena, Santiago H.. Auteur

    Comment réagir à l'indicible ? 5/5 C'est triste, mélancolique, grave mais un si beau livre. On adhère au choix du silence de Vincente qui se fait tout en douceur au rythme du texte. Annie à la médiathèque de l'Institut français de Düsseldorf - Le 02 April 2020 à 15:43
    Nymphéas noirs |

    Nymphéas noirs BUSSI, Michel. Auteur

    Un polar extrêmement bien ficelé 5/5 Des personnages toujours originaux chez cet auteur. Quand on commence la lecture il est difficile de s'arrêter . Suspence assuré . Merci Monsieur Bus... View more Des personnages toujours originaux chez cet auteur. Quand on commence la lecture il est difficile de s'arrêter . Suspence assuré . Merci Monsieur Bussi View less Annie - Médiathécaire à L'institut français de Düsseldorf - Le 02 April 2020 à 15:21
    La Vraie vie |

    La Vraie vie Dieudonné, Adeline. Auteur

    Un conte initiatique noir, acide mais universel 5/5 « La vraie Vie » est le premier roman détonnant d’Adeline Dieudonné, un conte initiatique noir et acide, mais universel, sur la violence et la bêtise ... View more « La vraie Vie » est le premier roman détonnant d’Adeline Dieudonné, un conte initiatique noir et acide, mais universel, sur la violence et la bêtise humaine. L’auteur croque avec un talent vif une héroïne sublime habitée par la fureur de vivre. Cette guerrière sans nom, habite dans un lotissement sans charme dans une ville sans nom. Son père, un beauf au sang chaud, frappe sa femme. Il a trois passions : les fauves empaillés, la télé et le whisky. Sa mère quant à elle est transparente, elle ne sait pas cuisiner et se passionne pour le jardinage et les chèvres miniatures. Mais heureusement pour la jeune fille, il y a Gilles, son petit frère, avec qui elle tente de déjouer la tristesse du quotidien. Ils passent la plupart de leur temps à jouer à la casse, en attendant la musique qui annonce l’arrivée du marchand de glace tant attendu. Jusqu’au jour du drame. Pour sauver son frère, la narratrice toujours pleine d’optimisme décide d'inventer une machine à remonter le temps. De sa plume poétique et sans concession, l’auteure écrit un récit sans digression sur la perte de l’innocence, où noirceur et humour se côtoient. Ce livre à lire d’une traite a aussi sa part lumineuse et parle de l’instinct de vie et de résistance de ces personnages entiers et sauvages. View less Mathilde, médiathécaire de l’IF Stuttgart - Le 02 April 2020 à 12:27
    Le ciel par-dessus le toit |

    Le ciel par-dessus le toit Appanah, Nathacha. Auteur

    Un livre coup de poing... et coup de coeur ! 5/5 Pourquoi Loup, un jeune garçon de 17 ans, se retrouve en prison ? Que cherchait-il en prenant la voiture de sa mère, alors qu’il n’a pas le permis, et... View more Pourquoi Loup, un jeune garçon de 17 ans, se retrouve en prison ? Que cherchait-il en prenant la voiture de sa mère, alors qu’il n’a pas le permis, et en roulant 600 km en pleine nuit allant jusqu’à provoquer un accident sur le périphérique ? Pourquoi a-t-il commis cet acte absurde ? Voici tout l’enjeu de très court roman construit à partir des souvenirs des trois personnages principaux : Loup, Paloma sa sœur et Phénix leur mère. Phénix a tenté d’élever ses enfants comme elle le pouvait. Paloma a choisi de fuir sa mère avant qu’il ne soit trop tard. Loup ne vit que pour la dernière promesse faite par sa sœur avant son départ du foyer familial : « Je reviens te chercher très vite. » Des personnages usés par la vie, victimes de leur quotidien, mais qui tentent dix ans après la rupture de recoller les morceaux du puzzle, malgré le mal qu’ils se sont faits. D’un chapitre à l’autre, ils prennent tous la parole à tour de rôle. Et essayent de comprendre. De réparer. Malgré l’amour qui a manqué et les mots qu’ils ne sont pas dits. Je vous conseille de tout cœur de vous plonger dans ce livre plein d’humanité et de poésie. Un livre doux et dur à la fois, qui ne vous laissera pas indifférent. Un livre qui se lit trop vite, tant il est bien écrit. View less Mathilde, médiathécaire de l'IF Stuttgart - Le 02 April 2020 à 10:35
    Marché noir |

    Marché noir Barrière, Michèle. Auteur

    À la recherche des goûts du passé. 4/5 « Écrire des polars historiques et culinaires, c’est vivre entre son ordinateur et ses plaques de cuisson, la tête dans les textes anciens et les main... View more « Écrire des polars historiques et culinaires, c’est vivre entre son ordinateur et ses plaques de cuisson, la tête dans les textes anciens et les mains dans la pâte à tarte. » Voici les mots de Michèle Barrière, historienne de l’alimentation, romancière et militante environnementaliste, auteure de nombreux romans noirs dont l’intrigue retrace l’histoire et l’évolution des manières de la table et des habitudes alimentaires de chaque époque. Adrien Savoisy, professeur en école d’hôtellerie, habite avec sa femme Thérèse, ses quatre enfants et la bonne Fanette dans un immeuble au 24 rue Lepic à Paris. L’hiver bat son plein et la famine fait rage en février 1942. Au vu de la situation, un système de solidarité se met en place au sein de la communauté de voisins. Les tickets de rationnement ne suffisent plus, et malgré sa créativité en cuisine et son génie dans l’art de faire sans, Adrien doit trouver une solution… Il fait un pacte avec un fermier normand, lui permettant d’organiser une fois par mois un dîner secret. Une petite bulle d’air dans un quotidien si morose et menaçant. L’équilibre est fragilisé le jour où l’on découvre que les jumeaux d’Adrien sont engagés dans la résistance et qu’Adrien est menacé en pleine rue par un individu peu recommandable, un certain Marcel. Mais qui en veut autant à Adrien Savoisy au point de menacer sa famille et ses proches ? Quel lien entretient le petit milieu de l’hôtellerie de luxe et ce fameux Marcel ? Et surtout qui parmi les voisins a trahi la confiance d’Adrien ? À la recherche des goûts du passé, l’auteure rend à la perfection les textures, les odeurs, les goûts… Une écriture qui éveille les sens, tout en relatant avec précisions les anecdotes du quotidien pendant la 2nde Guerre mondiale. Un roman très divertissant, qui se lit facilement et avec beaucoup de plaisir ! View less Mathilde, médiathécaire de l’IF Stuttgart - Le 31 March 2020 à 10:40
    Le Bal des folles |

    Le Bal des folles Mas, Victoria. Auteur

    Une écriture limpide et engagée 5/5 "Loin d’hystériques qui dansent nu-pieds dans les couloirs froids, seule prédomine ici une lutte muette et quotidienne pour la normalité." Plusieurs... View more "Loin d’hystériques qui dansent nu-pieds dans les couloirs froids, seule prédomine ici une lutte muette et quotidienne pour la normalité." Plusieurs destins de femmes se croisent dans ce premier roman de Victoria Mas adoubé par la critique et récompensé de nombreux prix en 2019. Ce roman choral plante son décor en 1885 entre les murs de l’Hospice de la Pitié-Salpêtrière au sein du « service des hystériques » du célèbre neurologue Jean-Martin Charcot, quelques semaines avant le très étrange "Bal des folles". Le lecteur suit plusieurs personnages féminins tout au long du récit. Un personnage intrigue plus que les autres : Eugénie Cléry, internée par son père après avoir révélé qu’elle converse avec les morts depuis qu’elle a 12 ans. Geneviève, l’infirmière en chef, comprend rapidement que la Salpêtrière n’est pas un lieu pour elle et conçoit avec l’aide de Théophile, le frère d’Eugénie, un plan pour qu’elle s’évade de l’Hospice le soir du Bal des folles… Ce premier roman met à nu la condition féminine au XIXème siècle en plongeant le lecteur dans un lieu mythique. L’écriture limpide et très engagée de l’auteure met en valeur ces personnages féminins qui habitent le roman avec force. View less Mathilde, médiathécaire de l'Institut français de Stuttgart. - Le 31 March 2020 à 10:38
    Nymphéas noirs |

    Nymphéas noirs BUSSI, Michel. Auteur

    Meurtre à Giverny 4/5 « Trois femmes vivaient dans un village. La troisième était la plus douée, la deuxième était la plus rusée, la première était la plus déterminée. À vo... View more « Trois femmes vivaient dans un village. La troisième était la plus douée, la deuxième était la plus rusée, la première était la plus déterminée. À votre avis, laquelle parvint à s’échapper ? » Aujourd’hui, je vous propose une escale dans le célèbre village de Giverny en Normandie. Avec « Nymphéas noirs », Michel Bussi nous propose comme toile de fond le village où vécut et mourut l’un des pionniers de l’impressionnisme, Claude Monet. L’esprit de ce peintre irradie chaque ruelle de ce lieu et chaque ligne de ce roman. Un notable du village, connu pour être un coureur de jupons, est retrouvé mort au bord du ru de Giverny. Un autre homme, un marginal américain venu à Giverny pour peindre, est également retrouvé mort par la petite Fanette. L’inspecteur Sérénac, nouvel arrivant dans la région, est chargé de l’enquête. Très vite, le charme de Stéphanie, la belle institutrice, ne va pas le laisser indifférent. L’habitante du moulin de Giverny, une vieille femme oubliée de tous, surveille tout ce beau monde du haut de sa tour. Elle voit tout, surveille tout et surtout, elle semble connaître la vérité qui échappe à tous. Mais alors, quel est le lien entre ces assassinats et les fameux « Nymphéas noirs », tableau que Monet aurait, selon la légende, peint à la toute fin de sa vie ? Aux frontières entre l’histoire de l’art et la fiction littéraire, cette intrigue intelligente et bien ficelée promène le lecteur dans les lieux, les ambiances et les couleurs qui ont inspiré tant de peintres et qui fascinent aujourd’hui encore bon nombre de visiteurs. View less Mathilde, médiathécaire de l'IF Stuttgart - Le 31 March 2020 à 10:37
    Par les routes |

    Par les routes Prudhomme, Sylvain. Auteur

    Un récit délicat et sans emphase, avec des personnages ordinaires habités par des questionnements et des crises profondes. 5/5 « J’ai vu peu de gens, dans ma vie, pour lesquels autrui n’était jamais un poids, jamais une fatigue, jamais un ennui. Toujours au contraire une chanc... View more « J’ai vu peu de gens, dans ma vie, pour lesquels autrui n’était jamais un poids, jamais une fatigue, jamais un ennui. Toujours au contraire une chance. » Prix Fémina 2019 avec « Par les routes », Sylvain Prudhomme propose au lecteur un récit délicat et sans emphase, avec des personnages ordinaires habités par des questionnements et des crises profondes. Sacha, écrivain parisien, en pleine crise de la quarantaine. Il déménage dans une petite ville du sud-est dans laquelle il retrouve par hasard un ami perdu de vue depuis plus de 20 ans : l’autostoppeur, en couple avec Marie et parents d’un petit garçon Agustin. Sacha découvre que son ami quitte régulièrement le foyer familial pour faire de l’autostop, sans promesse de retour. L’arrivée de Sacha dans cette famille et les absences toujours plus fréquentes et toujours plus longues de l’autostoppeur remettent en cause l’apparent équilibre du foyer… Sans porter aucun jugement, l’auteur nous rappelle qu’il existe une multitude d’existences possibles. Loin du spectaculaire, ce livre montre avec une grande simplicité le temps qui passe. Tout en étant une ode à la liberté, ce roman mélancolique parle de l’abandon et de la place d’autrui dans nos vies. Je vous invite de tout cœur à découvrir cette plume légère et lumineuse, empreinte de pudeur qui vous fera voyager à travers les routes de France. View less Mathilde, médiathécaire à l’Institut français de Stuttgart. - Le 31 March 2020 à 10:09

quelques nouveaux essais à découvrir

Nouvelles BD

Les mondes de demain : sélection SF

Jeunes auteurs de la création littéraire en langue française

Les Leçons inaugurales du Collège de France

LIVRES LES PLUS CONSULTéS

Romans et auteurs primés en 2019

Les romans de la rentrée littéraire 2019

littérature ado

romans policiers pour ados

Actualités