Verte

BD numérique

Marie Desplechin | Magali Le Huche

Edited by Rue de Sèvres - 2017

À onze ans, la petite Verte ne montre toujours aucun talent pour la sorcellerie. Pire que cela, elle dit qu’elle veut être quelqu’un de normal et se marier. Elle semble aussi s’intéresser aux garçons de sa classe et ne cache pas son dégoût lorsqu’elle voit mijoter un brouet destiné à empoisonner le chien des voisins. Sa mère, Ursule, est consternée. C’est si important pour une sorcière de transmettre le métier à sa fille. En dernier ressort, elle décide de confier Verte une journée par semaine à sa grand-mère, Anastabotte. Puisqu’elles ont l’air de si bien s’entendre. Dès la première séance, les résultats sont excellents. On peut même dire qu’ils dépassent les espérances d’Ursule. Un peu trop, peut-être.

Browse an extract

Suggestions

Du même auteur

Pome - Tome 2 | Marie Desplechin

Pome - Tome 2

BD numérique | Marie Desplechin | 2018

Verte a de nouvelles voisines ! La jeune Pome, onze ans, et son acariâtre maman, Clorinda, qui viennent à peine d'emménager. Les deux filles se découvrent d'étranges ressemblances. Elles semblent ...

Éléctrico 28 | Magali le Huche

Éléctrico 28

Livre numérique | Magali le Huche

Amadeo est conducteur de tram à Lisbonne, mais pas un conducteur de tram comme les autres. Dans son Éléctrico 28, c’est le grand bonheur : les gens tombent tous amoureux grâce à sa panoplie de manœuvres habiles et amusantes. Tous ...

Loading enrichments...

Reader reviews

  • VERTE 2/5

    Pas trop d'action. Trop d'amour.

    by Nicolás Fonseca García Le 12 May 2020 à 10:34
  • Un petit brin de sorcière au caractères bien trempé ! 4/5

    « Elle aurait pu faire l’effort de m’appeler Blanche. Brune. Ou même Violette. Mais non. Il a fallu qu’elle choisisse Verte ! » Magali Le Huche propose une adaptation visuelle singulière de l’univers romanesque de Marie Desplechin. Verte, onze ans, a un seul souhait : être quelqu’un de normal. Malheureusement pour elle, elle est issue d’une famille de sorcières. Sa mère Ursule est agacée de voir à quel point sa fille ne montre aucun intérêt pour la sorcellerie. Mais Verte a d’autres choses en tête, comme par exemple les garçons de sa classe, et plus particulièrement un certain Soufi… La solution se trouve peut-être du côté de sa grand-mère, Anastabotte, avec qui elle s’entend si bien. Verte commence donc sa formation de sorcière auprès de sa grand-mère. Et les résultats ne se font pas attendre… Une bande dessinée pleine d’humour et de tendresse et qui aborde de nombreux sujets comme les relations familiales, l’amour ou encore la quête d’identité. Partez sans hésitation à la rencontre de ces personnages. Mais on aime plus que tout Verte, ce petit brin de sorcière au caractère bien trempé, comme le reste des femmes de sa famille.

    by Mathilde, médiathécaire de l’IF Stuttgart Le 21 April 2020 à 16:18