Le consentement

Livre numérique

Springora, Vanessa. Auteur

Edited by Grasset

Au milieu des années 80, élevée par une mère divorcée, V. comble par la lecture le vide laissé par un père aux abonnés absents. À treize ans, dans un dîner, elle rencontre G., un écrivain dont elle ignore la réputation sulfureuse. Dès le premier regard, elle est happée par le charisme de cet homme de cinquante ans aux faux airs de bonze, par ses œillades énamourées et l’attention qu’il lui porte. Plus tard, elle reçoit une lettre où il lui déclare son besoin «  impérieux  » de la revoir. Omniprésent, passionné, G. parvient à la rassurer : il l’aime et ne lui fera aucun mal. Alors qu’elle vient d’avoir quatorze ans, V. s’offre à lui corps et âme. Les menaces de la brigade des mineurs renforcent cette idylle dangereusement romanesque. Mais la désillusion est terrible quand V. comprend que G. collectionne depuis toujours les amours avec des adolescentes, et pratique le tourisme sexuel dans des pays où les mineurs sont vulnérables. Derrière les apparences flatteuses de l’homme de lettres, se cache un prédateur, couvert par une partie du milieu littéraire. V. tente de s’arracher à l’emprise qu’il exerce sur elle, tandis qu’il s’apprête à raconter leur histoire dans un roman. Après leur rupture, le calvaire continue, car l’écrivain ne cesse de réactiver la souffrance de V. à coup de publications et de harcèlement.«  Depuis tant d’années, mes rêves sont peuplés de meurtres et de vengeance. Jusqu’au jour où la solution se présente enfin, là, sous mes yeux, comme une évidence  : prendre le chasseur à son propre piège, l’enfermer dans un livre  », écrit-elle en préambule de ce récit libérateur.Plus de trente ans après les faits, Vanessa Springora livre ce texte fulgurant, d’une sidérante lucidité, écrit dans une langue remarquable. Elle y dépeint un processus de manipulation psychique implacable et l’ambiguïté effrayante dans laquelle est placée la victime consentante, amoureuse. Mais au-delà de son histoire individuelle, elle questionne aussi les dérives d’une époque, et la complaisance d’un milieu aveuglé par le talent et la célébrité.

Checking of available copies ...

To obtain the document

Checking of available copies ...
Loading enrichments...

Reader reviews

  • Un témoignage poignant qui trouve sa force dans une écriture claire et limpide. 4/5

    « Parce qu’écrire, c’était redevenir le sujet de ma propre histoire. » Vanessa Springora. Après des années de silence, Vanessa Springora, aujourd’hui éditrice chez Julliard, publie son premier livre avec « Le Consentement ». Dans ce récit autobiographique, l’auteure nous raconte l’histoire d’une relation que la loi n’autorise pas entre une mineure de 13 ans, elle-même, et un écrivain de 50 ans, Gérard Matzneff. Sans jugement, sans colère, elle revient sur cette période troublée de sa vie avec beaucoup de distanciation. Avec ce premier roman, Vanessa Springora montre habilement le mécanisme de l’emprise d’un pédocriminel par le point de vue de la victime. Mais surtout l’auteure revient sur des concepts centraux appartenant à des débats de société toujours aussi actuels : Qu’est-ce que le consentement ? Suis-je une victime ? Suis-je responsable ? Ce livre témoigne encore une fois de la puissance des mots dans un processus de reconstruction mais surtout il montre à quel point la littérature joue un rôle central dans nos sociétés. Un témoignage poignant qui trouve sa force dans une écriture claire et limpide.

    by Mathilde, médiathécaire de l’IF Stuttgart Le 08 June 2020 à 15:08