Les Passeurs de livres de Daraya. Une bibliothèque clandestine en Syrie

Livre numérique

Minoui, Delphine. Auteur

Edited by Editions du Seuil - 2017

De 2012 à 2016, la banlieue rebelle de Daraya a subi un siège implacable imposé par Damas. Quatre années de descente aux enfers, rythmées par les bombardements au baril d'explosifs, les attaques au gaz chimique, la soumission par la faim. Face à la violence du régime de Bachar al-Assad, une quarantaine de jeunes révolutionnaires syriens a fait le pari insolite d'exhumer des milliers d'ouvrages ensevelis sous les ruines pour les rassembler dans une bibliothèque clandestine, calfeutrée dans un sous-sol de la ville. Leur résistance par les livres est une allégorie : celle du refus absolu de toute forme de domination politique ou religieuse. Elle incarne cette troisième voix, entre Damas et Daech, née des manifestations pacifiques du début du soulèvement anti-Assad de 2011, que la guerre menace aujourd'hui d'étouffer. Ce récit, fruit d'une correspondance menée par Skype entre une journaliste française et ces activistes insoumis, est un hymne à la liberté individuelle, à la tolérance et au pouvoir de la littérature. Delphine Minoui est grande reporter au Figaro, spécialiste du Moyen-Orient. Prix Albert Londres 2006 pour ses reportages en Iran et en Irak, elle sillonne le monde arabo-musulman depuis 20 ans. Après Téhéran, Beyrouth et Le Caire, elle vit aujourd'hui à Istanbul, où elle continue à suivre de près l'actualité syrienne. Elle est également l'auteur des Pintades à Téhéran (Jacob-Duvernet), de Moi, Nojoud, dix ans, divorcée (Michel Lafon), de Tripoliwood (Grasset) et de Je vous écris de Téhéran (Seuil).

Checking of available copies ...

To obtain the document

Checking of available copies ...
Loading enrichments...

Reader reviews

  • Excellent document de fraternité humaine! 5/5

    Merci pour avoir permis a ce livre d’être lu a une si large audience! Bien qu'un peu plus intéressée a donner une vision humaniste parfois un peu trop apolitique, dans le sens ou les mot des génocidaires d'Iran, du Hezbollah et de la Russie Poutiniènne, sont mentionnées seulement deux or trois fois, ce qui est mis au profit d'une liste des crimes d'Assad et de ses bombes, ce livre reste pourtant la plume de Delphine Minoui , un travail fait avec un style franc et très accessible . Ce livre -témoignage est parfois répétitif un peu mais que faire si Assad lance des bombes a énième repetition tout le temps- qui vise parfaitement ceux qui veulent et sont prêtes pour une vision de fraternité humaine avec les syriens et leur désastre contre Assad et ses allies, loin des medias "internationaux" et français qui ont souvent dépeint des portraits trop cagoulés d'allusions calculées au "terrorisme" quand il s'agissait de la Revolution Syrienne!

    by Khalil Issa Le 27 October 2018 à 18:33