Jamais

BD numérique

Bruno Duhamel

Edited by Bamboo - 2018

Face à une catastrophe naturelle, il faut une force de la nature. Madeleine, c'est les deux. Troumesnil, Côte d’Albâtre, Normandie. La falaise, grignotée par la mer et le vent, recule inexorablement de plus d’un mètre chaque année, emportant avec elle les habitations côtières. Le maire du village parvient pourtant, tant bien que mal, à en protéger les habitants les plus menacés. Tous sauf une, qui résiste encore et toujours à l’autorité municipale. Madeleine, 95 ans, refuse de voir le danger. Et pour cause. Madeleine est aveugle de naissance.

Browse an extract

Loading enrichments...

Reader reviews

  • Explication simple, triste et honnête des décisions d'une vieille femme 2/5

    Une histoire pour expliquer les sentiments d'une vieille femme pour sa situation dans la vie. Ce n'était pas une déception, mais j'ai trouvé une partie de la conversation un peu fermée d'esprit. Par exemple, le maire de la ville et sa femme ont eu une conversation désagréable qui n'était pas très logique et sa femme a pris une décision déplaisante. Madelaine était émotionnellement fermée au maire, mais devenait plus ouverte parfois seule et avec son chat. Puisqu'elle semblait être une personne logique, j'aurais pensé qu'elle pourrait expliquer un peu plus clairement au maire ce qu'elle comptait faire. Certaines parties de l'histoire étaient bien présentées, avec ses routines quotidiennes, ses repas, nourrir son chat et ses promenades. Ils étaient attentionnés et attachants. Je crois que l'histoire était une représentation d'un événement qui s'est produit et c'était une belle représentation à retenir. —————————————— A story to explain the feelings of an old woman for her situation in life. It wasn't a dissapointment, but I did find some of the conversation slightly closed minded. For example, the city mayor and his wife had an unpleasant conversation which wasn't very logical and his wife made a distasteful decision. Madelaine was emotionally closed to the mayor, but became more open at times alone and with her cat. Since she seemed to be a logical person, I would have thought she could explain a bit more clearly to the mayor what she planned to do. Some parts of the story were laid out well, with her daily routines, her meals, feeding her cat and her walks. They were thoughtful and endearing. I believe the story was a depiction of an event which has occured and it was a nice depiction to remember.

    by JessicaVerschoyle Le 30 January 2021 à 13:53
  • Un BD vraiment magnifique 4/5

    Jamais La bande dessinée illustre magnifiquement la vie d'une femme âgée du nom de Madeleine. Sa maison est sur le point d'être détruite parce que la falaise sur laquelle elle est construite est sur le point de s'effondrer. Elle résiste à aller dans la maison de retraite, car elle ne veut pas renoncer à sa liberté pour une vie de mort. Le style de BD est très classique pour un BD français, et très approprié pour l’histoire que la bande dessinée raconte. « Jamais » est un vrai coup de cœur pour cette BD touchante et extrêmement drôle qui nous montre qu'une grand-mère aveugle ne se laisse pas marcher sur les pieds et peut très bien se débrouille toute seule même si tout le monde pense le contraire !

    by Tim Abderhalden, KZU, Gabriela Kramer Le 21 May 2020 à 12:04
  • Jamais, Duhamel 4/5

    La bande dessinée ,,Jamais’’ est l’histoire d’une vieille dame. Elle s’appelle Madeleine et elle habite sur une colline au bord de la mer. Oh, ça doit être très beau. Passer ses dernières années dans une petite maison sur la côte. Mais, il y a un problème. De temps en temps, un morceau de terre tombe dans l’eau et c’est une grande menace pour Madeleine. Le maire essaie de la persuader d’aller dans une maison de retraite, mais la vieille dame refuse d’abandonner sa maison. C’est assez amusant, car on peut voir comment les deux s’affrontent. A un moment, on pense que Madeleine abandonne, car elle visite la maison de retraite, mais l’autre, elle se défend avec des grenades. La fin n’est pas très claire. C’est une fin ouverte où on peut s’imaginer tout seul comment les choses vont continuer. Personnellement, je ne suis pas un grand fan de ça mais c’est une question de goût. Je veux dire que ,,Jamais’’ est une BD pour les jeunes et les adultes. Je pense aussi que les yeux blancs peuvent être effrayant pour quelques enfants. L’histoire est parfois amusante mais elle a une signification assez sérieuse. Car Madeleine est aveugle, elle n’a pas de photos pour se souvenir du fait que son mari a disparu. La maison avec toutes ses odeurs et ses mémoires est la seule chose qu’il lui a laissé. Elle s’y accroche. Je pense que la BD veut dire que quelquefois on doit être capable de lâcher prise. La mise en page est claire et rien de spécial. La taille des images varie, mais toutes sont carrées et rien ne chevauche. On a travaillé avec des couleurs douces. Le graphisme fait l’effet d’une BD pour les enfants mais comme j’ai déjà dit, elle ne l’est pas. Il n’y a pas de récitatifs. Je pense que ce n’est pas nécessaire parce qu’on peut comprendre l’histoire même sans eux. Il y a beaucoup de bulles avec du texte. La calligraphie est la même qu’on peut voir dans d’autres BDs. On dirait qu’elle est écrite à la main, ce qui lui donne plus de charme. Quand les personnages crient, l’écriture devient plus grande. ,,Jamais’’ a des aspects typiques de bandées dessinées. Encore et encore, on voit des onomatopées pour rendre les vignettes plus expressives. En général, je trouve ce style plaisant.

    by Aline Alder, KZU, Gabriela Kramer Le 13 May 2020 à 14:04
  • nul 2/5

    tres nul

    by Jakob Le 16 January 2020 à 14:03
  • 10/10 5/5

    10/10

    by derMannAusBuxtehude Le 15 January 2020 à 08:38
  • Jamais 5/5

    trés bon livre qui est intéréssant et drôle.Enplus les dessins me plaisent

    by Renzo Le 07 January 2020 à 11:12
  • Mamie fait de la résistance ! 4/5

    C’est l’histoire d’une mamie qui rentre en résistance contre les lois de la nature et contre l’autorité municipale. Une BD attachante, drôle et humaine !

    by Anaïs Le 01 July 2019 à 16:03