Darwin au Collège de France

Archive ouverte

Almouzni, Geneviève | Blanckaert, Claude | Bossi, Laura | Corsi, Pietro | François, Arnaud | Hoquet, Thierry | Hublin, Jean-Jacques | Loison, Laurent | Nicolas, Serge | Prochiantz, Alain | Wanlin, Nicolas

Edited by Collège de France

La théorie de Darwin aussi bien que sa réception scientifique, littéraire et politique en France continuent d’être matière à débat. Les controverses qu’elle a suscitées à partir de la première traduction française de L’Origine des espèces en 1862 n’ont pas été le seul fait des naturalistes, des géologues ou des paléontologues. De nombreux autres savants se sont préoccupés de l’impact du darwinisme sur leur discipline, notamment en philologie, dans les mathématiques, la linguistique, la psychologie comparée, l’histoire ou la philosophie. Les auteurs des textes réunis dans Darwin au Collège de France montrent que le Collège de France constitue un point de référence idéal pour étudier les idées de Darwin et leur réception ainsi que la manière dont elles ont pu jouer sur la formation des disciplines du milieu du xixe siècle jusqu’à aujourd’hui. Parmi les défenseurs ou les adversaires français du darwinisme, on compte en effet plusieurs de ses professeurs, à commencer par Pierre Flourens, dont l’Examen du livre de M. Darwin (1864) a été l’un des premiers comptes rendus hostiles de L’Origine des espèces. D’autres figurent encore dans la liste : Ernest Renan, Edgar Quinet, Théodule Ribot, Jean-Charles Lévêque, Étienne-Jules Marey, Jean-François Nourrisson, Michel Bréal, Gabriel Tarde, Henri Bergson, Étienne Gilson. À cette liste s’ajoutent les professeurs de biologie, de médecine, de paléontologie, de neurosciences, ou d’économie politique. Le colloque, dont les contributions sur quelques-uns des savants mentionnés ci-dessus sont réunies dans le deuxième volume de la collection « Passage des disciplines », a été organisé par Alain Prochiantz et Antoine Compagnon dans le cadre du projet « Passage des disciplines : Histoire globale du Collège de France, xixe siècle - xxe siècle », qui s’intéresse à l’évolution des matières enseignées aussi bien que celles qui ont n’y ont pas été admises et qui forment un « Collège virtuel », depuis la fin du xviiie siècle jusqu’aux années 1960. Il est dirigé par Antoine Compagnon, avec la collaboration de Céline Surprenant et le soutien financier de PSL (2016-2019), et de la Fondation Hugot.. The controversies that Darwin’s theories sparked off from the first French translation of The Origins of Species in 1862 onwards were not the doing of naturalists, geologists or paleontologists alone. Many other scientists and scholars were likewise concerned about the impact of Darwinism on their fields of knowledge. The authors of the collection of texts in Darwin au Collège de France show that the Collège de France is an ideal point of reference for studying Darwin’s ideas and their reception, particularly the way in which they impacted on the organization of scientific disciplines from the middle of the 19th century onwards. Many professors of the Collège de France were among the advocates or the adversaries of Darwinism, starting with Pierre Flourens, whose Examen du livre de M. Darwin (1864) was one of the first negative reviews of The Origins of Species in France. The list includes Ernest Renan, Edgar Quinet, Théodule Ribot, Jean-Charles Lévêque, Étienne-Jules Marey, Jean-François Nourrisson, Michel Bréal, Gabriel Tarde, Henri Bergson, and Étienne Gilson, in addition to professors of biology, medicine, neurosciences, or political economy. Volume 2 of the “Passage des disciplines” series includes texts presented at a symposium organized by Alain Prochiantz and Antoine Compagnon as part of “Passage des disciplines: Global history of the Collège de France, 19th-20th century”. The series examines the genesis of scientific and literary fields of knowledge, their mapping and their evolution during the 19th and 20th century, on both national international levels, from the standpoint afforded by the history of the renewal of academic Chairs at the Collège de France. This research programme is headed by Antoine Compagnon, in collaboration with Céline Surprenant, and receives the financial support of PSL (2016-2019) and the Fondation Hugot.

Suggestions

Du même auteur

A Chair for Two: Georges Cuvier and Jean-Claude Delamétherie at the Collège de France | Corsi, Pietro

A Chair for Two: Georges Cuvier and Jean-Clau...

Archive ouverte | Corsi, Pietro

The history of science has always experienced a certain degree of difficulty in accepting the “history” part of its name. Even the more sociologically oriented colleagues appear not to be very successful in freeing themselves from...

Après Darwin : épigénétique et évolution – L’architecture du génome : ses briques et sa plasticité | Almouzni, Geneviève

Après Darwin : épigénétique et évolution – L’...

Archive ouverte | Almouzni, Geneviève

L’intérêt pour l’épigénétique a pris une importance considérable auprès du grand public et des médias au cours de ces dernières années. Cependant les pages de couvertures aux titres fracassants affichent souvent des conclusions qu...

Après Darwin, Haeckel | Bossi, Laura

Après Darwin, Haeckel

Archive ouverte | Bossi, Laura

1. Introduction En France, Ernst Haeckel (1834-1919) (fig. 1) est à peu près oublié. On le cite parfois comme l’apôtre du darwinisme en Allemagne, ou comme l’auteur des premiers arbres généalogiques des espèces, ancêtres des class...

Cyborg philosophie. Penser contre les dualismes | Hoquet, Thierry. Auteur

Cyborg philosophie. Penser contre les dualism...

Livre numérique | Hoquet, Thierry. Auteur | 2011

Cyborg hante la culture contemporaine, au cinéma (Robocop, Terminator) ou dans les mangas. Il s'incarne dans les sportifs dopés, dans les prothèses médicales et dans les fantasmes d'" humanité augmenté...

Des sexes innombrables. Le genre à l'épreuve de la biologie | Hoquet, Thierry. Auteur

Des sexes innombrables. Le genre à l'épreuve ...

Livre numérique | Hoquet, Thierry. Auteur | 2016

Combien y a-t-il de sexes ? " Deux ! ", répond l'opinion. " Deux ! ", répond la science. Heureuse concordance : c'est donc que l'opinion a raison, conclura-t-on. Mais est-on si certain que l'opinion et la science disent,...

Mythe et poésie : le darwinisme d’Edgar Quinet et Georges Renard | Wanlin, Nicolas

Mythe et poésie : le darwinisme d’Edgar Quine...

Archive ouverte | Wanlin, Nicolas

En s’interrogeant sur la rencontre du darwinisme et des enseignements littéraires au Collège de France, on peut d’abord supposer que les professeurs d’histoire littéraire du xixe et du début du xxe siècle firent écho aux théories ...

« Venir trop tard » : sur L’Origine des espèces et sa première réception française (1859-1864) | Hoquet, Thierry

« Venir trop tard » : sur L’Origine des espèc...

Archive ouverte | Hoquet, Thierry

Au Collège de France, la première chaire d’Histoire naturelle est inaugurée par Louis-Jean-Marie Daubenton (1716-1800) en 1778. Georges Cuvier (1769-1832) lui succède en 1800 mais, ne pouvant fournir un enseignement complet d’hist...

Évolutionnisme et origine de la diversité humaine | Hublin, Jean-Jacques

Évolutionnisme et origine de la diversité hum...

Archive ouverte | Hublin, Jean-Jacques

Une seule espèce humaine peuple aujourd’hui la planète et cet état de fait nous paraît bien dans l’ordre des choses. En réalité, à l’échelle des temps géologiques, cette situation ne prévaut que depuis seulement environ 40 000 ans...

Enseigner la théorie synthétique de l’évolution au Collège de France. Les cours d’Ernst Mayr dans la chaire de François Jacob (1978) | Loison, Laurent

Enseigner la théorie synthétique de l’évoluti...

Archive ouverte | Loison, Laurent

Introduction La théorie synthétique de l’évolution, qui constitue toujours le cadre général d’interprétation des mécanismes évolutifs, a été élaborée au cours des années 1930 et 1940. Cette « synthèse moderne » prenait appui sur l...

La linguistique au prisme darwinien | Blanckaert, Claude

La linguistique au prisme darwinien

Archive ouverte | Blanckaert, Claude

« Une lente et régulière évolution » Sans doute s’étonnera-t-on de voir la linguistique des années 1860-1870 saisie par le darwinisme. N’ayons garde toutefois d’en blâmer l’incongruité. Le parallèle des langues et des espèces, jug...

Loading enrichments...