Pourquoi le cheval ne parle-t-il pas ? : Conte malien

Document audiovisuel

Diarra, Ousmane (1960-....)

Au temps jadis, le cheval parlait comme nous parlons aujourd’hui. Il allait guerroyer. On ne l’égorgeait pas pour le manger. À cette époque là, il y avait un village interdit aux femmes. Celles qui essayaient d’y pénétrer périssaient.

Yassama était la fille du roi, elle était belle et séduisante. Quand elle portait un costume d’homme, elle prenait l’apparence d’un homme. Un jour, elle décida de se rendre dans ce village, ce fameux village interdit aux femmes. Malgré la protestation de ses parents, elle s’entêta. Un matin, elle s’habilla comme les cavaliers, monta sur un cheval et partit avec ses frères.

Quand ils rentrèrent dans le village, le fétiche du village s’écria :

- Hakoi ! hakoi ! Parmi ces étrangers il y a une femme, faites-les tous sortir de notre village car il est souillé et un malheur va nous frapper.

- On fit venir les étrangers chez le chef du village, mais personne ne vit de femme parmi eux.

Le fétiche cria une nouvelle fois :

- Hakoi, faites sortir ces étrangers le village est souillé, un malheur va nous frapper.

- Vite, les villageois trouvèrent un plan pour découvrir l’intrus.

Le cheval dit alors à Yassama :

- Gare à toi, ils cherchent à te découvrir. S’ils te donnent de l’eau pour te laver ne prend pas l’eau chaude. S’ils t’offrent de la viande ne mange pas la viande cuite.

Yassama suivit intégralement les recommandations de son cheval et échappa au piège.

À la fin de leur séjour, les villageois organisèrent une course de chevaux au cours de laquelle Yassama les battit tous. C’est alors qu’elle montra ses seins et dit qu’elle était une femme. On la poursuivit, mais on ne put la rattraper. Le fétiche du village se transforma en pluie pour l’atteindre. Son cheval enleva sa peau pour la protéger car elle deviendrait stérile si cette pluie la mouillait.

Toute joyeuse, elle rentra avec ses frères à la maison. Mais quand son père lui demanda de raconter son voyage, elle expliqua que le cheval n’avait rien fait et qu’elle s’était débrouillée toute seule. C’est alors que le cheval hennit et cessa de parler à cause de l’ingratitude de cette femme.

Suggestions

Du même auteur

La route des clameurs | Diarra, Ousmane. Auteur

La route des clameurs

Livre numérique | Diarra, Ousmane. Auteur | 2014

Un matin, mon papa a fait apparaître un grand tableau vierge qu’il avait soigneusement caché dans la maison. Il connaît sa maison plus que quiconque au monde, mon papa. Il a donc sorti son tableau avec des pinceaux et des boîtes d...

 La route des clameurs : roman / Ousmane Diarra | Diarra, Ousmane (1960-....). Auteur

La route des clameurs : roman / Ousmane Diar...

Livre | Diarra, Ousmane (1960-....). Auteur | 2014

"Nématou et Kany ont fini par opter pour ma mère, en acceptant, malgré l’opposition de mon papa, de porter des voiles distribués par le gamin imam de la nouvelle mosquée de notre quartier. Quant à moi, je suis resté du côté de mon...

Une manifestation de solidarité africaine : article | Diarra, Ousmane (1960-....)

Une manifestation de solidarité africaine : a...

Livre | Diarra, Ousmane (1960-....) | 2020

Avec Bonaventure Soh Bejeng Ndikung à sa tête, secondé par une équipe de commissaires comptant Aziza Harmel, Astrid Sokona Lepoultier et Kwasi Ohene-Ayeh, ainsi que les conseillers artistiques Akinbode Akinbiyi et Seydou Camara et...

Banta et la tortue qui chante : Conte malien | Diarra, Ousmane (1960-....)

Banta et la tortue qui chante : Conte malien

Document audiovisuel | Diarra, Ousmane (1960-....)

Banta était le chasseur le plus redoutable de la savane. Tout animal qui passait à portée de sa lance pouvait se considérer comme mort, dépouillé et rôti. Banta faisait fi de l’ancienne croyance selon laquelle l’homme qui tue une ...

La jeune femme, la tourterelle et le vieux caïman : Conte malien | Diarra, Ousmane (1960-....)

La jeune femme, la tourterelle et le vieux ca...

Document audiovisuel | Diarra, Ousmane (1960-....)

Youma était une orpheline. Sa mère était morte en lui donnant la vie. Très jeune, on l’avait marié à un homme. Un homme jaloux, si jaloux qu’il avait quitté tout le monde pour aller s’installer au milieu de la forêt. Tous les soir...

Comment le lion devint Roi : Conte malien | Diarra, Ousmane (1960-....)

Comment le lion devint Roi : Conte malien

Document audiovisuel | Diarra, Ousmane (1960-....)

Le lion n'était pas le roi des animaux. Du moins, il ne l'était pas au départ. C'était plutôt Dankélé, un grand buffle noir de la savane, qui régnait sur le peuple des bêtes. Le roi Dankélé était un grand tyran, un roi qui gouvern...

Comment le lion devint Roi : Conte malien | Diarra, Ousmane (1960-....)

Comment le lion devint Roi : Conte malien

Document audiovisuel | Diarra, Ousmane (1960-....)

Le lion n'était pas le roi des animaux. Du moins, il ne l'était pas au départ. C'était plutôt Dankélé, un grand buffle noir de la savane, qui régnait sur le peuple des bêtes. Le roi Dankélé était un grand tyran, un roi qui gouvern...

Banta et la tortue qui chante : Conte malien | Diarra, Ousmane (1960-....)

Banta et la tortue qui chante : Conte malien

Document audiovisuel | Diarra, Ousmane (1960-....)

Banta était le chasseur le plus redoutable de la savane. Tout animal qui passait à portée de sa lance pouvait se considérer comme mort, dépouillé et rôti. Banta faisait fi de l’ancienne croyance selon laquelle l’homme qui tue une ...

La jeune femme, la tourterelle et le vieux caïman : Conte malien | Diarra, Ousmane (1960-....)

La jeune femme, la tourterelle et le vieux ca...

Document audiovisuel | Diarra, Ousmane (1960-....)

Youma était une orpheline. Sa mère était morte en lui donnant la vie. Très jeune, on l’avait marié à un homme. Un homme jaloux, si jaloux qu’il avait quitté tout le monde pour aller s’installer au milieu de la forêt. Tous les soir...

La chèvre et le vieillard : Conte malien | Diarra, Ousmane (1960-....)

La chèvre et le vieillard : Conte malien

Document audiovisuel | Diarra, Ousmane (1960-....)

Il y a très longtemps, dans une contrée lointaine où les forêts étaient partout, vivait seul un hideux vieillard avec une chèvre qu’il aimait par-dessus tout. Celle-ci était très vieille mais restait en vie par amour pour lui. Le ...

Loading enrichments...