Yallah Bye

BD numérique

Kyungeun PARK | Joseph Safieddine

Edited by Le Lombard - 2015

Comme tous les étés, Mustapha emmène sa famille dans son pays d'origine, le Liban. Retrouvailles amicales et soleil au programme. Mais nous sommes en 2006, à Tyr, dans le Sud du pays, et les bombes lâchées par Israël, au nom de la lutte contre le Hezbollah, ont tôt fait de transformer ces vacances en cauchemar... 24 ans plus tôt, dans une situation similaire, Mustapha s'était exilé en France. Que fera-t-il, cette fois-ci, entre impuissance et culpabilité... ?

Browse an extract

Suggestions

Du même auteur

Haytham, une jeunesse syrienne | Kyungeun PARK

Haytham, une jeunesse syrienne

BD numérique | Kyungeun PARK | 2016

À Deraa, en Syrie, Haytham est le fils d'un des leaders de la jeune révolution. À 14 ans, il est sur les premières barricades, mais bientôt il doit fuir. Il arrive en France, un pays dont il ne parle pas la langue. Quatre ans plus...

Loading enrichments...

Reader reviews

  • Autobiographie marquante 5/5

    Cette BD autobiographique m’avait été recommandée par une lectrice juste avant le confinement. J’ai été heureuse de la trouver sur Culturethèque. Et quelle découverte ! Joseph Safieddine, scénariste d’origine libanaise, nous livre une histoire forte qui se déroule pendant le conflit israélo-libanais de 2006. Cette histoire est la sienne, celle de sa famille libano-française qui revient au pays pour les vacances. Un fils resté en France les rejoindra plus tard. Puis tout dérape. Israël bombarde le sud Liban, la région de Tyr, prétextant des repaires du Hezbollah. On suivra alors le lent cheminement de la famille, passant de la famille aux amis. Toujours aux prises avec les bombardements, pour finir dans le paquebot affrété par l'ONU. Malgré la gravité du sujet, le livre n’en est pas pour autant larmoyant. C’est un témoignage fort, qui met plus l’accent sur les relations humaines que sur le conflit politico-religieux. Le scénario, bien construit, laisse entendre différents points de vue et sans prise de position ni moralisme. Ce qui nous fait, par conséquent, réfléchir. Le tout est mis en valeur par l’hyperréalisme des dessins et la mise en couleur, très gaie, de l’illustrateur Kyung-eun Park. - par Gaëlle, bibiothécaire à la Médiathèque de l´IF de Berlin

    by Gaelle Mignot Le 30 April 2020 à 11:04